Le bridon western, la symbolique de l'équitation western

Accueil L’équitation Le matériel et l’équipement Les brides et les enrênements Le bridon western
Auteur › Claudie Quénéhen Ouadah
Le bridon western est la symbolique de l'équitation western qui a la grande particularité de ne pas contraindre le cheval, mais plutôt d'obtenir sa coopération, en le laissant l'initiative de trouver le meilleure réponse à une demande, car celui-ci sait pertinemment que s'il refuse une demande, le mors western, particulièrement dur, le remettra sur le bon chemin.
La présentation du bridon western
Traditionnellement, le bridon western est composé uniquement des deux montants relié à la têtière, d'un Le morsmors western et de longues rênes ouvertes.

Élément qui fait la fierté du cow boy, le bridon western doit généralement comporter des ornements métalliques décoratifs et quelquefois des lanières, plus ou moins longues, qui pendent au niveau des montants.

Le Le morsmors western est particulièrement dur, mais un cheval éduqué à l'L'équitation westernéquitation western à généralement le réflexe de répondre immédiatement à une demande, ce qui permet de toujours pouvoir monter avec les rênes détendue, voire pendantes.

Conçues pour le travail sur le terrain, les rênes sont très longues et sont séparées, ainsi il est plus facile pour le Le cavaliercavalier, qui est souvent contraint de descendre de sa monture, de pouvoir le garder en main, tout en faisant autre chose.

Toutefois, même si initialement le bridon western est destiné à être utilisé tel quel, certains Le cavaliercavaliers n'hésitent pas à y joindre un Le morsmors plus doux ainsi qu'une muserolle et une sous gorge.

S'il est aussi tout à fait possible d'ajouter ces éléments, en L'équitation westernéquitation western, on préfère que le bridon en soit exempt.
Les différents types de bridons westerns
Le bridon western se veut discret et surtout, il doit mettre en valeur l'élégance de la La têtetête du cheval.

Il en existe trois types qui se distinguent par la façon de maintenir la têtière au niveau des oreilles. Il s'agit du bridon avec un passage d'oreille, généralement la gauche, celui avec deux passages d'oreilles, et enfin, celui avec le frontal, qui existe également sur un bridon classique.

Le bridon à un passage d’oreille

Comme son nom l'indique, le bridon à un passage d'oreille est nommé de cette façon, parce qu'une lanière au dessus de la La têtetête permet de passer une oreille du cheval à l'intérieur, l'autre restant totalement libre.

Le bridon à deux passages d’oreille

Le bridon avec deux passages d'oreille est nommé de cette façon, parce que deux lanières au dessus de la La têtetête permettent de passer les deux oreilles du cheval à l'intérieur.

Le bridon avec têtière

Le bridon avec un frontal, qui est un élément bien connut en équitation classique, possède une bande de cuir qui se place en travers du front du cheval.
L’embouchure
Le Le morsmors le plus utilisé en L'équitation westernéquitation western à généralement une embouchure droite avec de très longues branches fines sur les côtés, qui se décline en plusieurs modèles.

Moins fréquemment utilisé, le Hackamore, avec la montée de l'L'équitation westernéquitation western en Europe, est toutefois préféré par certains Le cavaliercavaliers.

Il faut retenir que les embouchures utilisées en monte western sont extrêmement variées, mais toutes ont un levier très fort et sont donc à utiliser avec discernement et sans aucune brutalité.

Les mors les plus utilisés

Il existe de très nombreux modèles de Le morsmors traditionnellement utilisés sur le bridon western, qui font généralement parties de la famille des Le morsmors westerns et américains.
Le mors américainLe mors dit « américain » est un dérivé du mors d'entraînement western adapté au mode d'équitation traditionnel en Europe. Il possède un canon qui n'est pas fixe par rapport aux anneaux, ce qui permet au cheval de jouer avec un effet décontractant.
Le mors westernLe mors western génère un effet de balancier que le cheval perçoit dans sa bouche, et qui lui rappelle constamment que, même s'il est toujours monté avec des rênes détendues, voire pendantes, une désobéissance aura des conséquences très désagréables.
L'hackamoreSans embouchure, l'hackamore est constitué d'un dessus de muserolle, d'une gourmette et de deux branches plus ou moins longues. Son action se fait lors de la pression résultant d'une traction des rênes. La muserolle appuie alors sur les fosses nasales par effet de levier.
Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement.
Tous droits réservés © WebEquitation 2015 - 2021