Le Criollo Vénézuélien, un descendant du cheval colonial originaire d'Espagne

Accueil Les races Les races par ordre alphabétique Les races en C Le Criollo Vénézuélien
Auteur › Claudie Quénéhen Ouadah
Originaire du Vénézuéla en Amérique du Sud, le Criollo Vénézuélien est une race qui se porte plutôt bien. C’est un cheval de petite taille, convenant à une grande majorité de cavaliers, qui mesure entre 1,40 mètre et 1,42 mètre pour un poids qui avoisine les 400 kilogrammes. Il est principalement utilisé pour la monte, la randonnée et le travail du bétail.
Les origines et l'histoire
En Amérique du Sud les chevaux étaient éteints à peu près 10 000 années avant notre ère, lorsque, lors du second voyage de Christophe Colomb en 1493, de nouveaux individus feront leur apparition. Proche du Criollo Argentin en plus petit, le Criollo Vénézuélien, comme la Les racesrace du Trote y galope, descend de ce cheval colonial originaire d'Les races de l'EspagneEspagne, qui a été introduit, à partir du XVIème siècle, par les colons et les conquistadors.

Lors du peuplement, en 1526 de Santa Ana de Coro dans l'État de Falcón au Les races du VénézuélaVénézuéla, l'introduction d'Les élevagesélevages de chevaux devint indispensable. Pour ce faire, la famille Welser (famille patricienne de marchands et de banquiers d'Augsbourg) sera chargée en 1528, par le roi d'Espagne, d'importer des chevaux depuis Hispaniola (appelé de nos jours Haïti), San Juan (la capitale de Porto Rico) et Santiago de Cuba vers le Les races du VénézuélaVénézuéla.

Par ailleurs, il semblerait que l'introduction, lors de la conquête du Nouveau Monde, d'environ cent Le Pure Race EspagnoleAndalous (Pure Race Espagnole), Le BarbeBarbes et quelques chevaux de trait, qui ont été amené par Don Pedro Mendoza, fondateur de la ville de Buenos Aires , dans la région connue sous le nom de Nouvelle Toledo, ait eu une influence notable sur la Les racesrace.

Quoi qu'il en soit, il est certain que la grande majorité des ancêtres du Criollo Vénézuélien, soit originaire des Antilles , même si l'on suppose qu'une part assez conséquente, provient directement d'Les races de l'EspagneEspagne par le biais des importations de la famille Welser ou des colons.

D'autres arrivages en provenance de l'Les races de l'EspagneEspagne vont avoir lieu, dont celui d'Ambrosio de Alfinger (né vers 1500 et décédé en 1533), qui amènera au Les races du VénézuélaVénézuéla plus de 80 chevaux embarqués à San Lúcar de Barrameda et celui de Cristóbal Rodríguez (un colon des Llanos), qui amènera, en 1545, dix La jumentjuments et deux poulains de Le Pure Race EspagnolePure Race Espagnole (ou andalou) directement depuis Jerez de la Frontera .

C'est avec tous ces chevaux que le Criollo Vénézuélien va se former dans le Nord Ouest du Les races du VénézuélaVénézuéla, dans les plaines de Llanos. Mais ce ne sera pas le seul facteur qui va permettre de forger la Les racesrace. Le climat particulièrement rude, avec des hivers très secs sera aussi à l'origine de ce cheval rustique et endurant.

Le Criollo Vénézuélien, qui est un cheval propre à son pays de naissance, le Les races du VénézuélaVénézuéla, est considéré comme une Les racesrace locale qui peut se diviser en trois types, celui des États d'Apure , celui des États d'Aragua , et enfin, de celui des États de Mérida .

Le Criollo Vénézuélien est une Les racesrace qui a besoin d'une surveillance accrue, car elle a beaucoup souffert des nombreux croisements qui ont eu lieu depuis sa création. Une prise de conscience récente aidera probablement à la subsistance de la Les racesrace pure.
La morphologie et le caractère
Cheval plutôt petit, le Criollo Vénézuélien a une taille moyenne au garrot de 1,42 mètre pour un poids avoisinant les 350 à 450 kilogrammes.

Toutes les couleurs de Les robesrobes sont acceptée dans le standard de la Les racesrace à l'exception de certains types de Les robesrobes pies. Les plus fréquentes étant le bai, le bai foncé, le gris, le rouan et isabelle. Il peut porter des marques primitives sur les L'appareil locomoteurmembres, les zébrures, et sur le dos, soit une raie de mulet.

Les crins de sa crinière et de sa La queuequeue sont épais et nombreux.

Sa La têtetête présente un profil rectiligne et parfois légèrement convexe, son L'encolureencolure est légèrement arquée, son poitrail est assez étroit, sa croupe courte est avalée, ses L'appareil locomoteurmembres sont fins et ses sabots sont durs.

Très réactif et vif quand on le sollicite, le Criollo Vénézuélienn, qui sait rester calme, est sobre et facile à entretenir, il a le sens du bétail et fait preuve d'endurance.
L'utilisation
Avant tout utilisé comme cheval de La selle et ses accessoiresselle, le Criollo Vénézuélien convient parfaitement au tri du bétail, et peut servir dans le tourisme équestre.
 Informations générales
Origine Vénézuéla
NomCriollo Vénézuélien
Nom françaisLe Criollo Vénézuélien
Nom anglaisVenezuelan Criollo
Nom espagnolCriollo Venezolano, Ilañero
Taille moyenneEntre 1,40 et 1,42 mètre
Poids moyen400 kilogrammes
ÉquidéCheval de petite taille
Robes portéesAlezan
Famille de l’alezan
Aubere
Famille des autres robes
Bai
Famille du bai
Gris
Famille des autres robes
Isabelle
Famille du bai
Noir
Famille du noir
Palomino
Famille de l’alezan
Pie
Famille des autres robes
Rouan
Famille des autres robes
Souris
Famille du bai
UtilisationsMonte, randonnée, travail du bétail
État de la raceLa race se porte bien
 Ascendance et association
 Caractéristiques morphologies
Crins épais et nombreux
Croupe courte et avalée
Encolure arquée
Membres fins
Petits sabots durs
Poitrail plutôt étroit
Profil rectiligne ou légèrement convexe
Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement.
Tous droits réservés © WebEquitation 2015 - 2021