Le Féroé, une des plus pures races du monde

Accueil Les races Les races par ordre alphabétique Les races en F Le Féroé
Auteur › Claudie Quénéhen Ouadah
Originaire du Danemark en Europe, le Féroé est une race qui compte moins de mille individus à travers le monde. C'est un cheval de petite taille, convenant à une majorité de cavaliers légers, qui mesure entre 1,14 mètre et 1,24 mètre pour un poids qui avoisine les 250 kilogrammes. Il est principalement utilisé pour l'attelage, le bât, la monte et la randonnée.
Les origines et l'histoire
Connu depuis des siècles et totalement isolé, le Féroé, qui est considéré comme un cheval par les Féroïens et non comme un poney, est Les racesrace très ancienne, qui constitue une des plus pures du monde, car elle n'a pas été jamais subit de multiples croisements.

L'apparition du Féroé est attesté depuis plusieurs siècles sur les Îles Féroé , mais elle repose sur deux hypothèses quant à sa venue sur l'archipel. La première est qu'il aurait débarqué sur les îles en 726 avec les premiers ermites, tandis que la seconde situe son arrivée au IXème siècle avec les Vikings.

Avec sa petite taille et sa force, le Féroé, qui avait un effectif d'environ 800 individus dans les années 1800, a été victime de son succès et a bien failli disparaître suite aux nombreuses exportations vers le Les races du Royaume UniRoyaume Uni pour travailler dans les mines de 1850 à 1920. En effet, dans les villages, les paysans vendront l'intégralité de leurs chevaux. Par la suite, c'est en direction du Les races du DanemarkDanemark qu'il a été envoyé, de 1900 jusqu'à la Seconde Guerre mondiale (1939 à 1945).

L'essor de l'agriculture va encore influé sur la Les racesrace, puisque le Féroé va être largement utilisé dans les fermes tout en continuant à vivre en semi liberté dans les zones de montagnes.

Passionnés de sports équestres, les Féroïens vont importer des chevaux en provenance d'Les races de l'IslandeIslande et de Les races de la NorvègeNorvège sur les Îles Féroé , et c'est ainsi que l'archipel va posséder une population équine mixte.

Au cours de années 1950 et 1960, il ne reste que 5 ou 6 individus et le Féroé était au bord de l'extinction. Afin de protéger la Les racesrace, Trond Hansen Leivur et l'Université d'Uppsala, en Les races de la SuèdeSuède, décide d'isoler les individus pures qui sont mélangés avec les autres Les racesraces nordiques et ne parviendront qu'à réunir 9 chevaux.

Les Féroïens conscient de la situation critique du Féroé vont créé en 1978 l'association Felagið Føroysk Ross , et grâce à cela l'effectif remonte à une trentaine d'individus. Mais cette croissance sera temporaire, car le programme de sauvegarde va être abandonné en raison du départ du scientifique qui le gérait pour Copenhague .

En danger critique, la solution était de réunir les chevaux pour former des troupeaux viables et ainsi accroître le nombre d'individus, mais certains, les propriétaires ne sont pas parvenus à s'entendent et ont refusé de les regrouper pour sauver la Les racesrace. C'est ainsi qu'en 2001 seulement 17 chevaux sont répertoriés sur l'île principale, pour une quarantaine au total sur toutes les Îles Féroé .

Une faible augmentation du cheptel va être constatée en 2004 car 47 individus sont comptabilisés (20 La jumentjuments, 16 L'étalonétalons et 11 hongres). Au cours du mois de septembre de la même année, durant le congrès scientifique de Tokyo , on conclura que le Féroé est génétiquement très proche de l'L'IslandaisIslandais.

Récemment reconnu comme Les racesrace à part entière, le Féroé est devenu très rare malgré les mesures de préservation qui ont été entreprises.
La morphologie et le caractère
Très puissant et particulièrement endurant, le Féroé a une taille au garrot comprise entre 1,14 mètre et 1,24 mètre pour un poids avoisinant les 250 kilogrammes.

La couleur de sa Les robes (ancienne nomenclature)robe est généralement baie, souvent noire, parfois baie foncée, beaucoup plus rarement, elle peut être alezane aux crins lavés ou pie. Les crins de la crinière et de la La queuequeue sont abondants et le pelage d'hiver est particulièrement épais.

Sa La têtetête présente un profil rectiligne avec de petites oreilles, son L'encolureencolure est courte, son garrot peu marqué, sa croupe est musclée, ses membres courts sont robustes, ses sabots sont solides et ses pieds sont sûrs.

Bénéficiant d'une bonne santé et d'une bonne longévité, le Féroé se montre la plupart du temps très doux et patient, mais il peut parfois faire preuve d'obstination.

Parfaitement adapté au climat des îles Féroé , où les vents violents, les tempêtes et la pluie font quelquefois rage, le Féroé est très résistant et se contente peu grâce à sa frugalité.

Tout comme l'L'IslandaisIslandais, dont il est très proche génétiquement, il peut avoir deux Les alluresallures supplémentaires, le tölt et parfois l'amble volant, mais de manière moins développées.
L'utilisation
Le Féroé est une bonne monture pour les enfants, mais il est capable, grâce à sa force, de porter un Le cavaliercavalier adulte.

Il peut tout à fait être utilisé pour l'L'attelageattelage et c'est aussi un bon cheval de bât, qui peut transporter de lourdes charges.
 Informations générales
Origine Danemark
NomFéroé
Nom françaisLe Féroé
Nom anglaisFaeroe Islands Horse, Faeroe Islands Pony
Nom danoisFaerøsk Hest, Føroysk Ross
Taille moyenneEntre 1,14 et 1,24 mètre
Poids moyen250 kilogrammes
ÉquidéCheval de petite taille
Robes portéesAlezan
Famille de l’alezan
Bai
Famille du bai
Noir
Famille du noir
Pie
Famille des autres robes
UtilisationsAttelage, bât, monte, randonnée
État de la raceLa race un effectif très faible
 Ascendance et association
ProcheIslandais
 Caractéristiques morphologies
Crins abondants
Encolure courte
Garrot peu marqué
Membres courts et robustes
Pelage très dense
Petites oreilles
Profil rectiligne
Sabots solides
Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement.
Tous droits réservés © WebEquitation 2015 - 2021